Menu

Rester vivre plus longtemps à la maison

Nous vieillissons. Et nous atteignons ces âges élevés en bonne santé le plus souvent. Contrairement aux générations précédentes, les plus de 65 ans ont aujourd’hui plus de possibilités de loisirs, de bénévolat et d’autres activités. Dans la période comprise entre 60 et 80 ans, avoir le contrôle de sa propre vie est essentiel. Rester chez soi plus longtemps n’est donc pas seulement le souhait de nombreuses personnes âgées, c’est aussi une évidence.

La question de savoir comment les personnes de plus de 65 ans peuvent et veulent vivre devient de plus en plus importante. Après tout, la proportion de personnes âgées de plus de 65 ans dans la population européenne augmente rapidement. En 2019, 20,3 % de la population européenne avait plus de 65 ans. Dix ans plus tôt, ce chiffre était encore de 17,4 %. Ce phénomène est en partie dû à l’augmentation de l’espérance de vie. L’espérance de vie moyenne en Europe est de 81 ans. Pour les femmes, il est légèrement supérieur, à 83,6 ans, et pour les hommes, légèrement inférieur, à 78,2 ans.

Soins aux personnes âgées à domicile

Non seulement nous vieillissons en Europe, mais nous vivons aussi en bonne santé pendant une période relativement longue. En 2018, les femmes âgées de 65 ans pourraient, en moyenne, vivre 10 ans de plus en bonne santé. Pour les hommes, cette espérance était de 9,8 ans. Vers l’âge de 75 ans, la plupart des personnes rencontrent des problèmes de santé ou des difficultés à marcher (32,3 %), à voir (9,8 %) ou à entendre (19,1 %). Les personnes âgées veulent vivre plus longtemps de manière autonome à leur domicile et auront donc besoin de soins ou d’infirmières à domicile.

Des maisons médicalisées ou de santé accueillaient les personnes âgées autrefois. Les personnes qui avaient besoin de soins y vivaient ensemble. Vu que de plus en plus de personnes âgées continuent à vivre de manière indépendante, un autre système de soins peut être mis en place. Le système de soins se concentre donc de plus en plus sur les soins à domicile pour les personnes âgées plutôt que dans une maison de retraite. Les recherches sur les monte-escaliers Otolift, et de nombreuses autres études, ont montré que de nombreuses personnes âgées préfèrent également être soignées à domicile plutôt que dans une maison de retraite. Ils craignent de devoir perdre leur indépendance en allant dans une maison de soins. Ils préfèrent rester indépendants le plus longtemps possible. Le large éventail de possibilités offertes par les soins à domicile permet aux personnes âgées de vivre chez elles plus longtemps.

Le coût des soins (aux personnes âgées)

Les soins à domicile semblent également plus économiques que les soins collectifs, comme dans les maisons de retraite. Dans le cas des soins à domicile, les soins sont généralement dispensés par des prestataires de soins professionnels et des aidants informels tels que les enfants ou les conjoints. Les économies réalisées sont une raison pour les autorités gouvernementales d’encourager les personnes âgées à continuer à vivre à domicile. En Europe, de nombreux gouvernements investissent davantage dans les soins à domicile que dans les soins collectifs. Les pays européens consacrent entre 1 et 5 % de leur budget de santé aux soins à domicile. De cette manière, le gouvernement soutient les personnes âgées dans leur souhait de vivre plus longtemps de manière autonome à leur domicile.

Pénurie de lits dans les maisons de soins

Dans de nombreux pays européens, il n’y a pas assez de lits dans les maisons de retraite. Les gouvernements investissant massivement dans les soins à domicile, les maisons de repos ne sont plus une priorité. Dans les pays du Nord, le nombre de lits dans les maisons de retraite diminue même. Ici, les soins dans ce type de maisons de retraite étaient autrefois tout à fait normaux, mais le passage aux soins à domicile est désormais clairement visible. Dans le sud de l’Europe, le nombre de lits continue d’augmenter. Mais les objectifs concernant le nombre de lits nécessaires ne sont pas atteints. C’est pourquoi les maisons de repos commerciales sont de plus en plus utilisées. Les personnes âgées de plus de 65 ans, ou leurs familles, examinent les options offertes par les maisons de soins commerciales. Mais les agences gouvernementales louent également des lits dans ces établissements privés afin de disposer de plus d’options.

Les personnes âgées veulent vivre plus longtemps en autonomie

Le gouvernement souhaite que davantage de personnes âgées vivent à domicile plus longtemps, mais les personnes âgées elles-mêmes aimeraient aussi vivre plus longtemps de manière autonome. Les recherches menées par Otolift montrent que plus des trois quarts des personnes de plus de 55 ans préfèrent vivre dans leur propre maison. La raison principale est de préserver leur propre indépendance. Plus d’un tiers (35 %) mentionnent cette raison. Mais le quartier agréable (24 %) et les bons souvenirs de cette maison (22 %) sont également mentionnés.

Le mode de vie des personnes âgées diffère selon les régions. Il existe une nette différence entre le nord et le sud de l’Europe. Dans les pays du Nord, de nombreuses personnes âgées vivent seules. Alors que dans le sud, de nombreuses personnes âgées, avec ou sans partenaire, vivent avec leurs enfants. Dans le sud, les membres de la famille s’occupent également plus souvent de leur conjoint ou de leurs parents que les membres de la famille des pays du nord.

Les adaptations de la cuisine permettent à Mme W. W. de vivre plus longtemps chez elle de manière autonome.

Les personnes âgées peuvent ainsi rester plus longtemps à la maison

Même si les personnes âgées aiment rester chez elles, leur maison n’est peut-être plus adaptée. Les escaliers, les douches surélevées et les marches pourraient créer des situations dangereuses si les déplacements ne sont plus aussi faciles. Les personnes de plus de 65 ans doivent donc penser à l’avenir en temps utile. Il est peut-être nécessaire de déménager dans une maison de retraite, un appartement au rez-de-chaussée. Dans d’autres cas, il peut être possible de continuer à vivre chez soi en modifiant le logement. Pensez à un monte-escalier, à des renforts muraux, à un éclairage automatique, etc. En adaptant progressivement le logement à l’évolution de leurs besoins, les personnes âgées de plus de 65 ans peuvent éviter de devoir adapter beaucoup de choses à la fois. Cela leur permet de continuer à vivre en toute sécurité dans leur environnement familier aussi longtemps que possible.

Une maison est adaptée pour y vieillir si les pièces essentielles sont sur un seul étage. Comme la cuisine, la salle de bains (et les toilettes), le salon et au moins une chambre à coucher. La majorité des personnes âgées de plus de 65 ans vivent aujourd’hui dans des logements qui ne sont pas encore adaptés, mais qui peuvent l’être. Si les pièces sont séparées par des escaliers, un monte-escalier est la solution pour rendre la maison accessible. De nombreuses personnes âgées envisagent d’abord l’achat d’un monte-escalier. En outre, une grande majorité d’entre eux sont prêts à remplacer les seuils et à installer des consoles et des supports. Et près de la moitié envisagent d’installer une douche à l’italienne ou d’acheter un tabouret de douche. Pour financer tous ces ajustements, il existe différentes possibilités de subventions pour les personnes âgées et handicapées.

Vivre plus longtemps à la maison comme une évidence

Les agences gouvernementales encouragent les personnes âgées à vivre à domicile le plus longtemps possible. L’Europe vieillit ; le nombre de personnes âgées et donc de personnes nécessitant des soins augmente. Afin d’offrir à toutes les personnes âgées les soins et les soins infirmiers appropriés, les soins de santé doivent être organisés de manière aussi efficace et économique que possible. Les soins personnels à domicile semblent être une option plus économique, certainement en combinaison avec des soins informels, que les soins en maison de repos. De nombreux gouvernements investissent donc dans les soins à domicile.